Nom de l’auteur/autrice :Cé Com' Céline

La méthode Pomodoro réalité ou fiction ?
Organisation / Productivité

La méthode Pomodoro

La méthode Pomodoro : Une solution magique pour la concentration ? Pas si sûr…  Salut à tous ! Aujourd’hui, on va parler de la fameuse méthode Pomodoro.  Vous savez, cette technique de gestion du temps qui promet de booster votre productivité avec des sessions de travail entrecoupées de petites pauses.  C’est un peu comme une recette miracle pour rester concentré.  Mais, pour être honnête, ce n’était pas vraiment pour moi. Allez, je vous raconte tout !   Mon expérience avec la méthode Pomodoro Alors, j’ai essayé la méthode Pomodoro et… comment dire… ce n’était pas vraiment une révélation.  Le concept est simple : 25 minutes de travail intense suivies de 5 minutes de pause. Répétez le cycle quatre fois, puis prenez une pause plus longue.  Facile, non ? Eh bien, pas pour moi.  Le timing me stressait, j’avais peur de ne pas finir ce que je voulais dans le temps imparti.  Et puis, qui a besoin de pauses quand on est en plein flow ?  Seule ma vessie m’impose des pauses, mdr.   Pour qui est la méthode Pomodoro ? La méthode Pomodoro est censée aider toutes celles et ceux qui ont besoin de se concentrer : freelances, étudiants, profs, responsables… Bref, tout le monde !  Mais attention, ce n’est pas une baguette magique.  Il faut savoir l’adapter à ses propres besoins et habitudes.   Comment fonctionne la méthode Pomodoro ? 1. Choisissez une tâche à accomplir. 2. Réglez un minuteur sur 25 minutes. (On est bien d’accord, c’est court, non ?) 3. Travaillez sur la tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne. 4. Prenez une courte pause de 5 minutes. (Allez, un petit café ou une danse de la victoire ?) 5. Répétez les étapes 2 à 4. Après 4 cycles, prenez une pause plus longue de 15 à 30 minutes.   Les avantages de la méthode Pomodoro – Amélioration de la concentration : en vous concentrant sur une seule tâche à la fois, vous réduisez les distractions. – Gestion du temps : les sessions de travail courtes permettent de mieux gérer votre emploi du temps. – Réduction de la fatigue mentale : les pauses régulières aident à éviter l’épuisement.   Mes conseils pour personnaliser la méthode Pomodoro Pour être honnête, la méthode classique peut ne pas convenir à tout le monde. Voici quelques astuces pour l’adapter : – Ajustez les durées : si 25 minutes vous semblent trop courtes, essayez des sessions de 30 ou 45 minutes. (J’ai toujours entendu dire que les cours devraient durer 45 minutes car c’est e temps en moyenne de la concentration pleine et entière). – Prenez des pauses quand vous en ressentez le besoin : écoutez votre corps et votre esprit. Si vous avez besoin de bouger ou de vous détendre, faites-le ! – Utilisez des applications : Il existe de nombreuses applications Pomodoro qui peuvent vous aider à suivre vos sessions et vos pauses.   En bref La méthode Pomodoro peut être un outil puissant pour améliorer votre concentration et votre productivité, mais elle n’est pas une solution unique pour tout le monde.  L’important est de trouver ce qui fonctionne le mieux pour vous.  Alors, pourquoi ne pas essayer et voir si ça colle ? Partagez cet article avec vos amis, commentez pour me dire comment vous faites pour rester concentrés, et n’oubliez pas de me suivre sur LinkedIn pour plus de conseils et d’astuces. On se retrouve « soon soon » !

Infographie plan de métro - compétences CM
Community Management

Les compétences nécessaires pour être un Community Manager

Je vous présente le plan de métro de la ville de « Community Manager ». Chaque « ligne » représente un domaine de compétences, avec des « arrêts » qui détaillent des compétences spécifiques nécessaires à l’exercice de notre profession. J’espère que ça vous plaira.   Ligne 1: Communication Création de contenu : Capacité à produire des textes, images, et vidéos engageants. Storytelling : Art de raconter des histoires captivantes autour de la marque. Réactivité : Aptitude à répondre rapidement aux messages et commentaires. Adaptabilité linguistique : Capacité à ajuster le ton selon la plateforme (Instagram/Facebook vs LinkedIn).   Ligne 2: Analyse de données Analyse des performances : Comprendre les métriques des réseaux sociaux. Veille concurrentielle : Surveiller les tendances et ce que font les concurrents. SEO/SEM : Connaissances en référencement naturel et payant.   Ligne 3 : Créativité Innovation : Proposer régulièrement de nouvelles idées de contenu. Design graphique : Compétences de base en création visuelle. Gestion de projet : Planifier et exécuter des campagnes de communication.   Ligne 4 : Empathie et Engagement Gestion de communauté : Créer et entretenir une relation avec la communauté. Modération : Savoir gérer les conflits et maintenir un espace positif. Sensibilité culturelle : Comprendre et respecter la diversité de l’audience.   Ligne 5 : Connaissance des outils numériques Plateformes de réseaux sociaux : Maîtrise des fonctionnalités spécifiques à chaque plateforme. Outils de gestion de réseaux sociaux : Par exemple, Hootsuite, Buffer. Analytics et outils de reporting : Pour le suivi des performances et la création de rapports. Ligne 6 : Gestion de crise Communication en temps de crise : Savoir communiquer efficacement pour désamorcer les situations. Planification de crise : Avoir un plan d’action en cas de problème majeur. Voici donc les compétences qu’il vous faut si vous souhaitez faire ce métier au quotidien. N’oubliez pas de faire une formation diplômante, car notre métier est bien trop sali par les gens qui ne sont pas formés correctement et pensent pouvoir faire notre métier en sachant juste faire une publication sur un réseau social. À bientôt pour un nouvel article. PS : Si vous aimez les infographies « fun », je vous conseille de suivre MOUNIR DIGITAL, il sait clairement y faire et vous pouvez même vous procurer l’un de ses livres.

Correction et relecture
Community Management

Les Essentiels d’un Community Manager :

La précision et la qualité des contenus publiés sur les réseaux sociaux sont cruciales.  Prendre le temps de se relire et de vérifier ses programmations de publications n’est pas seulement recommandé, c’est essentiel.  Voici quelques conseils pour peaufiner votre stratégie de contenu et garantir le meilleur de votre communication en ligne. Planifiez avec anticipation La planification est votre meilleure alliée. Utilisez des outils de gestion de contenu pour programmer vos publications à l’avance. Cela vous laisse le temps de revoir chaque post, d’ajuster les textes, les images et les hashtags. La précipitation est souvent source d’erreurs ; donc, plus vous êtes en avance, mieux c’est.Pour ma part, j’utilise Metricool. Relisez à tête reposée Après avoir rédigé un post, prenez du recul. Laissez-le reposer quelques heures ou même une journée, comme un bon gâteau après cuisson, puis revenez-y avec un œil neuf. Vous serez surpris du nombre d’améliorations que vous pourrez apporter ou d’erreurs que vous pourrez corriger. Utilisez des outils de correction Les fautes de frappe, de grammaire ou d’orthographe peuvent nuire à la crédibilité de votre marque. Des outils comme Grammarly ou Antidote peuvent vous aider à repérer et corriger ces erreurs. Cependant, ne vous fiez pas aveuglément à ces outils ; une relecture humaine est irremplaçable. C’est un peu comme quand vous utilisez l’IA, c’est utile mais ça ne remplace pas la personnalité d’un humain. Qu’en pensez-vous ? Testez les liens Rien n’est plus frustrant pour un utilisateur que de cliquer sur un lien mort. Avant de publier, que ce soit sur les réseaux sociaux ou votre site internet, vérifiez que tous les liens dans vos posts fonctionnent correctement et mènent bien à la destination prévue. Vérifiez les visuels Les images et vidéos doivent être de haute qualité et bien formatées pour chaque plateforme. Assurez-vous aussi qu’elles correspondent bien au message que vous souhaitez transmettre. Un visuel inapproprié ou de mauvaise qualité peut détourner l’attention de votre message principal. Je sais que par flemme on peut vouloir faire un visuel qui « passe-partout » pour avoir moins de travail, mais avec Canva Pro vous avez tout de même la possibilité de redimensionner facilement, même si après il faut souvent retravailler le visuel mais c’est déjà + simple. Non ? Ayez un oeil critique sur le contenu Demandez-vous si le contenu est engageant, informatif et s’il reflète bien les valeurs de votre marque. Est-il adapté à votre audience cible ? Le ton est-il cohérent avec les autres publications ? Un contenu bien pensé est un contenu qui résonne avec votre communauté. Par exemple, moi, j’utilise le vouvoiement lorsque je m’adresse à vous, mais à côté de cela, « je parle comme je suis » (cf Mercredi), c’est à dire que je suis pédagogue, bienveillante, proche tout en étant professionnelle. Je suis ainsi et j’essaie au travers de mon travail de faire passer ces valeurs qui me sont propres. Programmez des vérifications régulières Même après la publication, il est important de revenir sur vos posts pour vérifier s’il y a des commentaires à modérer ou des questions qui nécessitent des réponses. Cela montre que votre marque est attentive et réactive. Ça vous permet également d’avoir un lien avec votre communauté et de créer parfois des évènements imprévus de live en duo ou simplement obtenir des astuces de ceux qui vous suivent et on le sait, l’échange dans la bienveillance, il n’y a que ça de vrai ! Apprenez de vos erreurs Si une erreur se glisse dans une publication, corrigez-la rapidement et apprenez de cette expérience. L’erreur est humaine, et votre audience appréciera votre transparence et votre engagement à fournir des contenus de qualité. Une faute de frappe, une faute d’orthographe, même avec relecture peut parfois passer votre entonnoir, vous restez un être humain et avez le droit d’être fatigué(e) et par conséquent moins vigilant(e). En somme, être community manager exige une attention constante aux détails et un engagement envers la qualité. Prendre le temps de se relire et de vérifier ses programmations de publications est une étape non négligeable pour assurer la réussite de votre stratégie de communication sur les réseaux sociaux.

Logo réseau social Threads de Meta
Community Management

Threads de Meta : le nouveau réseau social

Chers lecteurs, chères lectrices, accrochez-vous à vos écrans, car je vais vous présenter le nouveau réseau social qui fait sensation et qui a mis du temps avant d’être disponible en France, j’ai nommé : Threads de Meta. Avec une interface simple et des fonctionnalités innovantes, ce réseau social promet de révolutionner la manière dont nous interagissons en ligne. Concurrent principal de X (anciennement Twitter), il fonctionne un peu de la même façon mais avec un algorithme et un fonctionnement qui diffère quelque peu. Threads de Meta : Qu’est-ce que c’est ? Imaginez un fil de discussion infini où chaque message est comme une perle précieuse dans une chaîne sans fin. C’est exactement ce que vous offre Threads de Meta. Conçu pour faciliter les conversations en ligne, ce réseau social vous permet de suivre des discussions sur des sujets qui vous passionnent, tout en découvrant de nouveaux contenus de manière organique (qui dit organique, dit contenu non sponsorisé). L’algorithme de Threads : un ami qui vous veut du bien Vous vous demandez peut-être comment fonctionne l’algorithme de Threads de Meta. Eh bien, laissez-moi vous éclairer. Contrairement à d’autres réseaux sociaux, Threads de Meta privilégie les conversations authentiques et pertinentes. Au lieu de mettre en avant les contenus les plus populaires, l’algorithme favorise les échanges significatifs et les interactions constructives. En d’autres termes, c’est comme si l’algorithme était votre meilleur ami, vous aidant à découvrir des discussions enrichissantes et à vous connecter avec des personnes partageant vos centres d’intérêt. Pourquoi devriez-vous rejoindre Threads de Meta ? Si vous en avez assez des flux interminables de contenus viraux et que vous souhaitez renouer avec des échanges authentiques, Threads est fait pour vous. Que vous soyez passionné par la cuisine, la photographie ou les voyages, ce réseau social vous offre un espace pour partager vos passions et échanger avec une communauté engagée, même si cette dernière met un peu de temps à s’installer depuis l’arrivée du nouveau jouet de Meta. Conclusion En résumé, Threads est bien plus qu’un simple réseau social. C’est un espace où les idées s’épanouissent, où les conversations prennent vie et où les individus se retrouvent autour de ce qui les passionne. Rejoignez-moi dès aujourd’hui et plongez dans un univers de discussions captivantes et d’interactions authentiques. J’espère que cet article vous a donné envie d’en savoir plus sur Threads. N’hésitez pas à me faire part de vos retours et à partager vos expériences sur ce nouveau réseau social prometteur. N’hésitez pas à me taguer pour que je puisse vous suivre et partager avec vous de belles expériences. À bientôt sur Threads !

Retour en haut
Aller au contenu principal